Icônes-Alain

Qu’est-ce qu’une « Icône » ?

Contact : alain.chenalATlibertysurf.fr

Qu’est-ce qu’une « Icône » ?

L’icône n’est pas qu’une oeuvre d’art, témoin de l’art religieux d’une époque passée, elle est encore aujourd’hui objet liturgique, destiné à une église ou au domicile, « média » du divin, focalisateur de prières, instrument de « communication » avec Dieu et ses saints mais par les yeux comme la parole l’est par les oreilles.

Ce n’est pas un tableau, une illustration, une bande dessinée pour analphabètes incultes. C’est une théologie visuelle, non pas l’illustration anecdotique ou historique des événements évangéliques ou le portrait de saints, mais Mystère révélé à celui qui sait contempler c.à.d. voir avec le coeur, accessible aussi bien, si non plus, au simple croyant comme à l’érudit et au théologien.

L’icône représente toujours des personnes ou des événements en relation avec Jésus-Christ, lui-même « Icône » du Père. Elle est témoignage de l’ « Incarnation » c.à.d. de la présence physique de l’Amour de Dieu parmi nous à travers la personne de Jésus et les événements de sa vie et de celle de son Eglise ou à travers des personnes qui l’ont suivi et ont été sanctifiées par l’Esprit Saint.

Le peintre d’icône n’exprime pas ses émotions, mais il met son art au service du sujet traité: si c’est un saint, il essaye de montrer sa véritable personnalité façonnée et illuminée par l’Esprit Saint; si c’est des événements, il interprète le sujet dont le compositeur est l’Esprit Saint comme un musicien interprète l’oeuvre d’un compositeur en essayant de traduire ce qu’il a voulu exprimer.

Le travail de l’icône relève d’une technique différente de celle de la peinture. Elle utilise en général des pigments avec un liant qui est du jaune d’oeuf et comme support du bois recouvert de plâtre. Elle procède par éclaircissements progressifs, sans ombres, car elle est une démarche de transparence, d’illumination de la création par la lumière divine d’une part, et d’incarnation du divin d’autre part, à la fois transfiguration du visible et image ("eïcon" en grec) de l’invisible.

Alain

Vers haut de page